Observatoire des sciences de l’univers de Grenoble, campus de Grenoble, Saint Martin d’Hères

  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère
  • architecture, CHAPUIS ROYER ARCHITECTES, St Martin d’Hères, Campus universitaire, Joseph Fournier, patio, réhabilitation et extension, Isère

Comme un gros caillou tombé du ciel, juste au bon endroit, de manière très naturelle.
Dans sa chute, une partie du caillou s’est brisée, créant une grande faille dans laquelle on peut lire sa structure interne, faite de strates, de fissures, de matières, de couleurs. Elle laisse apparaître une vie intérieure à la fois fébrile et silencieuse, mouvante et laborieuse, tournée vers le ciel.